Institut Cardinal Mercier - Bruxelles

Qualification Professionnelle


Obtention du CESS, du CQ6, du CQ7 et de la Gestion


Grille horaire de la 3PC Construction gros oeuvre
Grille horaire de la 4PC Construction gros oeuvre
Grille horaire de la 5PC Ouvrier qualifié en construction gros oeuvre
Grille horaire de la 6PC Ouvrier qualifié en construction gros oeuvre


 

 

LA CERTIFICATION VCA

Avant de passer leur épreuve de qualification, nos futurs maçons suivent une formation permettant d'obtenir leur certification VCA de base, indispensable dans le secteur de la Construction.

VCA ou LSC = Veiligheidschecklist Aaannemers
Liste de contrôle Sécurité, santé et environnement entreprises Contractantes

Cette formation est patronnée par le

 

Il permet à nos futurs diplômés d'être immédiatement opérationnels et en ordre avec la législation concernant le travail dans ce secteur très dynamique et pourvoyeur d'emploi.

 

 

Ange (6PC), de retour de stage :

« J’ai appris beaucoup de choses que je ne connaissais pas auparavant, des techniques de travail qui permettaient d’effectuer son travail le plus rapidement possible. Par exemple, les techniques de ferraillage et de coffrage d’un massif pour les colonnes de fondations.

Le travail d’équipe était très bien organisé. Les tâches étaient bien réparties. Le matin à 6h30, le chef d’équipe du chantier se rendait au bureau du conducteur pour demander ce qu’il fallait faire comme travaux. Quand il revenait, il attribuait des tâches qui étaient reparties par binôme à toute l’équipe. »

 

 

Metin (6PC), de retour de stage :

« Durant les mois de mars et avril, j’ai effectué quatre semaines de stage dans l’entreprise de construction gros œuvre STRABAG s.a., qui compte environ 630 ouvriers. On construisait des immeubles avec bureaux et appartements à l’îlot 64 de la gare du nord à Bruxelles. Le stage s’est très bien déroulé.

Le rythme et l’horaire du chantier ne m’ont pas tellement dérangé vu que j’ai de l’expérience dans le métier. La vitesse du travail était très différente par rapport à celle de l’école. Mais j’ai été efficace et performant pour les tâches que je devais réaliser. L’horaire me convenait, on commençait à 6h30 et on terminait à 15h00 tous les jours.

J’ai découvert de nouveaux produits comme le scellement chimique et des techniques de travail très rapides comme le pliage hydraulique des barres à béton sur place. On avait une tâche à faire pendant un temps estimé nécessaire pour la terminer, les conditions climatiques étaient agréables et l’accueil de l’équipe tout autant.

Celle-ci était très organisée et avait de l’avance sur le planning du chantier. J’ai pris la place d’un ouvrier manquant pendant mon stage. Je devais réaliser tout ce que celui-ci devait faire, les autres ouvriers me faisaient confiance, je me suis rapidement habitué à leur rythme.

Dans l’équipe avec laquelle je travaillais pendant mon stage, j’ai passé d’agréables moments sur le chantier, on rigolait souvent avec les ouvriers, ils racontaient des blagues de leur enfance et d’aujourd’hui. »

 


 
Bannière